Reforme 9

Instauration de conditions de ressources suffisantes pour l’accès à certaines fonctions publiques et remplacement des salaires politiques par une indemnité de fonction.
L’accès à certaines fonctions étatiques doit être soumis à des conditions de ressources suffisantes.
Toute personne qui souhaite exercer une fonction politique ou une fonction administrative de haut niveau, doit d’abord justifier d’un niveau de revenu suffisant et disposer d’un logement décent en son propre nom, au moment du dépôt de sa candidature ou de sa nomination.
Le postulant doit apporter la preuve que ses revenus actuels lui permettent déjà de payer toutes ses charges et d’économiser une partie de ses revenus. C’est cela qui attestera de sa capacité à se concentrer sur le travail qui lui sera confié dans le cadre de son mandat politique.
Cette mesure sera accompagnée de la suppression des salaires liés aux postes politiques. Lorsqu’un citoyen salarié accède à un poste politique, il continuera d’être payé par son ancien employeur qui bénéficiera dans ce cadre d’une exonération de taxes.
S’il s’agit d’un opérateur économique, il devra confier ses activités à une tierce personne durant la période de son mandat. Il devra signer une charte de gestion des conflits d’intérêts, dont la sanction principale sera une poursuite devant la justice s’il ne respecte pas cette charte.
Les responsables politiques percevront une indemnité de fonction qui ne devra pas dépasser 15% de leur revenu mensuel moyen précédant les cinq années avant leur prise de fonction. Cette indemnité ne devra en aucun cas dépasser un plafond à fixer par la constitution.


Pourquoi, supprimer les salaires politiques ?

A l’origine de la démocratie, les fonctions publiques étaient exercées bénévolement. La démocratie ne peut pas être l’affaire de politiciens de carrière mais de tous les citoyens. Aucun citoyen athénien avant Périclès ne recevait de l’argent pour gouverner l’Etat.